Numéro gratuit : 0800 10 10 80

Lorsqu’une personne se lance dans le commerce traditionnel (boutique physique) ou en ligne, elle devient rapidement un homme / une femme orchestre, devant maîtriser tous les aspects de son activité, depuis les achats, en passant par le webmarketing, jusqu’à la logistique.

Souvent appelée e-logistique dans le cadre du commerce sur internet, la logistique est une composante essentielle du commerce électronique. Sa gestion commence généralement avec la réception des produits, se poursuit avec le stockage, la préparation de commande, puis se termine par la prise en charge du colis par les transporteurs. Elle utilise des termes très spécifiques et souvent en anglais. Voici une sélection de 30 termes logistiques que vous utilisez certainement déjà ou que vous avez déjà entendus…

Allotissement

Type de préparation de commandes à la référence dans lequel l’ensemble des articles d’une même référence sont prélevés puis répartis entre les différentes commandes à traiter.

Bordereau

Contrat de transport émis par le transporteur. Il précise l’expéditeur et son numéro de compte, le destinataire, la nature et la quantité des marchandises, le poids brut et, éventuellement, la valeur douane et les instructions particulières. Dans le cas d’un transport aérien, le bordereau correspond à l’Air Way Bill. L’AWB est à la fois un contrat de transport, un accusé de réception, une facture et un certificat d’assurance. Les transporteurs appellent aussi le bordereau « manifeste », « étiquette » ou « cachet ».

Chaîne d’approvisionnement (Supply Chain)

Flux des produits et d’informations le long des processus logistiques depuis l’achat des matières premières jusqu’à la livraison des produits finis au consommateur. La chaîne d’approvisionnement inclut tous les fournisseurs de service et les clients.

Chargeur

Personne physique ou morale confiant une marchandise à acheminer à un transporteur pour le compte d’autrui. Il s’agit du propriétaire de la marchandise transportée.

Code à barres (Bar code)

Code constitué d’une succession de traits et d’espaces parallèles distribués selon une configuration déterminée, permettant le traitement automatique de l’information qu’il représente.

Conditionnement

Enveloppe matérielle du produit qui le protège et le met en valeur. Une distinction peut exister entre la première enveloppe du produit en contact direct avec lui et l’emballage secondaire (ou de regroupement) qui permet le stockage et le transport.

Dévalorisation

Diminution de la valeur économique des stocks causée par des pertes ou par obsolescence.

Drop-shipping

Gestion spécifique de la logistique permettant la livraison du client final directement par le fournisseur. Cette méthode évite d’acheter et de stocker la marchandise grâce à un accord passé avec le fournisseur. Cela permet de limiter la gestion de la logistique et de réduire les coûts de gestion des stocks. Cela réduit également le BFR (besoin en fond de roulement) et améliore la trésorerie.

EAN (code) (European Article Number)

Norme internationale concernant l’identification des produits du commerce à l’aide d’un code à barres. Depuis le 30 mars 2005, tous les organismes EAN nationaux ont adopté la nouvelle dénomination GS1.

EAN INTERNATIONAL ou GS1

Association responsable de la gestion de l’identification automatique des produits. Elle participe au développement des messages EDIFACT utilisés dans le secteur de la distribution.

Flashage

Action de lecture du code à barres avec un pistolet laser (ou douchette), un portable ou une bague de flashage.

Flux tendu

Acheminement régulier, en temps utile, de produits destinés à être vendus immédiatement, sans stockage.

Franco

Terme utilisé dans les contrats de vente signifiant généralement livraison « sans frais » pour l’acheteur. Pour éviter tout malentendu, l’expéditeur doit préciser la nature des frais qu’il prend en charge et le point de livraison.

Gestion des stocks

Ensemble des activités et techniques qui établissent les références à tenir en magasin, les quantités d’articles associés à ces références, les modes et échéances de réapprovisionnement, les modes de valorisation des stocks, etc. La gestion des stocks correspond au niveau N3 de la pyramide du CIM. Elle répond aux questions : « quoi », « combien », « quand » (à long terme), « à quel prix ».

Gestion des emplacements

Souvent confondu avec la gestion des stocks, elle ne donne aucune information comptable. A une référence article donnée correspond un ou plusieurs emplacements de stockage.

Groupage

Action consistant à réunir les envois de marchandises en provenance de plusieurs expéditeurs ou à l’adresse de plusieurs destinataires, et à organiser et faire exécuter l’acheminement du lot ainsi constitué par un transporteur.

Hub

Le hub est une plateforme de rabattement / redistribution pour une « région » mondiale (ex : Europe). Il reprend la logique de consolidation de fret nécessitant l’organisation de réseau en toile d’araignée. Le principe est de procéder au groupage dans un hub/aéroport de toutes les expéditions express collectées le jour pour ensuite les dispatcher vers leurs agences de destination ou vers un autre hub. Par exemple, un pli collecté à Marseille à 17h et destiné à Milan, va partir vers 21H en avion jusqu’au hub européen de l’intégrateur, puis reprendra un avion vers l’Italie quelques heures plus tard pour pouvoir être livré le lendemain matin.

Inventaire physique / Inventaire cyclique / Inventaire permanent

Inventaire physique : contrôle visuel permettant de connaître le nombre exact d’articles en magasin ainsi que leurs emplacements.
Inventaire cyclique : inventaire physique du stock, effectué de façon répétitive à des intervalles de temps déterminés afin de corriger les erreurs affectant l’inventaire permanent.
Inventaire permanent : inventaire réalisé via la tenue informatique de l’état des stocks en temps réel.

Juste à temps (Just in time ou JAT)

Technique qui permet aux biens d’arriver sur le site précisément au moment où ils sont nécessaires, ce qui permet de réduire les niveaux de stock et par là-même les investissements et frais qui y sont rattachés. Avec le juste à temps, les flux sont tirés, la production est enclenchée par les commandes. Le risque est le manque de réactivité du système.

Logistique inverse / Logistique de retours (Reverse Logistic)

Système de gestion logistique des produits qui sont récupérés par l’entreprise, qu’il s’agisse de recyclage, récupération et autres formes de retours de produits du client vers le producteur.

Multimodal

Transport combiné de marchandises utilisant plusieurs modes, le plus souvent de type « rail-route » (appelé aussi ferroutage) ou « fluvial- route ».

Pick and pack / Pick then pack

Pick and pack : type de préparation de commandes dans laquelle les UV préparées sont directement rangées dans leurs colis.
Pick then pack : type de préparation de commandes dans laquelle les UV préparées ne sont rangées dans leurs colis qu’en fin du processus de préparation de commandes.

Préparation de commande (Picking)

Opération de prélèvement des articles en stock afin de préparer les commandes, suivi par l’emballage et l’impression du bon de livraison.

Réserves

Observations écrites tendant à constater l’existence d’une anomalie sur la marchandise transportée. Elles peuvent être prises par le destinataire (réserves pour manquants ou avaries à l’arrivée), par le premier transporteur ou un transporteur intermédiaire (réserves sur l’état de la marchandise ou sur son emballage). Les réserves sont en général portées sur le document de transport.

Stock disponible

Stock physique duquel sont retranchés les blocages, commandes, etc.

Système de Gestion d’Entrepôt (Warehouse Management System ou WMS)

Système d’information de préparation, de suivi et d’exécution des activités en entrepôt de nature transactionnelle.

Taux d’immobilisation

Coût de stockage d’un produit stocké pendant une unité de temps.

Traçabilité (Tracking)

Prestation réalisée par les transporteurs qui consiste à contrôler informatiquement l’état d’avancement d’une expédition de sa collecte à sa livraison. Les acteurs offrent ce type de service sur leur site Internet. Les équipements électroniques itinérants des chauffeurs/livreurs permettent d’accéder à l’information de livraison finale en temps réel.

Transitaire (Forwarding agent)

Entreprise mandatée par l’expéditeur ou le destinataire d’une marchandise qui doit subir plusieurs transports successifs. Sa mission est d’organiser la liaison entre les différents transporteurs et d’assurer ainsi la continuité du transport , ainsi que toutes les opérations administratives connexes s’y rapportant (réglementation douanière, gestion administrative et financière, du personnel, commerciale, des assurances, des litiges, des crédits documentaires et de la représentation fiscale, etc.).

Transport combiné

Voir « Multimodal ».

Valeur déclarée

Valeur indiquée par l’expéditeur sur le bordereau et qui permet de fixer le montant maximum de la responsabilité du transporteur en cas d’incident. Cette valeur déclarée ne peut excéder la valeur déclarée en douane si déclaration en douane.

Vous envisagez de migrer votre site e-commerce ou vous souhaitez bénéficier de conseils d’experts en logistique ou de prestations en webmarketing, graphisme, référencement, développement pour votre activité en ligne ? Contactez-nous.

Consultez nos autres lexiques : Glossaire e-commerce – Partie 1/2 et Glossaire e-commerce – Partie 2/2.

Pour découvrir plus de termes logistiques, vous pouvez vous référer aux sites suivants : Supply Web, FAQ Logistique, Logistique Conseil, XP Log, B2Log.