Numéro gratuit : 0800 10 10 80

Avec 15 ans d’expérience dans le e-commerce, Web et Solutions a suivi de multiples clients pour des créations ou des refontes de boutique en ligne. Au gré des différents projets et de nos relations avec nos clients, nous avons remarqué des points qui étaient oubliés, sous-estimés, ou inconnus des e-commerçants que nous suivons.

Être e-commerçant c’est avant tout être commerçant, mais des nombreuses spécificités du web doivent être acquises et exploitées pour assurer la réussite d’un site e-commerce. Voici donc 10 actions qu’il ne faut pas négliger si vous souhaitez maximiser les chances de faire progresser votre boutique en ligne !

1. Tirer profit de la Search Console pour votre référencement

Si Google Analytics est bien connu des e-commerçants, son cousin Search Console, anciennement Webmaster Tools l’est beaucoup moins.

Complémentaire de Google Analytics, cet outil indique des données plus techniques. Celles-ci permettent de suivre la « santé » du site : la bonne indexation des pages, les erreurs détectées, la compatibilité mobile, les liens externes vers le site…

Ainsi que (en partie) les statistiques sur les requêtes faites par les internautes pour trouver votre site sur Google. Si ces données ne sont plus accessibles dans Google Analytics, une partie d’entre elles sont remontées par l’outil Search Console. Vous pouvez ainsi avoir un aperçu des termes de recherche des internautes, et leurs statistiques liées : nombre d’impressions, de clics, moyenne de positionnement sur cette requête et taux de clic.

2. Répondre aux avis clients

Vous avez mis en place un système d’avis clients sur votre site ? C’est déjà une première étape ! Mais pensez-vous bien à lire les avis laissés et surtout à y répondre ? La relation client même après achat fait partie de la fidélisation. Remercier un internaute de sa commande et de son retour permettra de lui laisser un bon souvenir de son expérience d’achat, et participera à sa fidélité.

De même, il ne faut pas traiter que les avis positifs. Répondez toujours aux avis négatifs afin d’essayer de régler le problème, voir faire changer leur avis. Le fait que vous réagissiez rapidement et en public rassurera les internautes qui vérifieraient les avis avant de commander.

3. Optimiser les fiches produits

Votre catalogue produit est en place, et vous y avez intégré le descriptif donné par le fournisseur ? Effectivement cela donnera les informations essentielles à l’acheteur, mais cela ne vous distinguera pas des concurrents qui ont fait la même chose, et ne bénéficiera pas à votre référencement naturel.

Une erreur serait donc de ne pas retravailler ces fiches produits. L’objectif est de vous différencier de la concurrence, d’apporter plus d’informations et surtout, de donner envie à l’acheteur ! Assurez-vous donc d’apporter toutes les données techniques essentielles, mais surtout de rédiger un texte de mise en situation plus « marketing », pour que l’internaute comprenne l’intérêt du produit pour lui et en quoi il répond à 100% à ses besoins.

4. Mettre en place une stratégie d’animation sur les réseaux sociaux

Facebook cherche à concurrencer Google. En effet, ce réseau social monopolise une grande part de l’activité en ligne, surtout depuis un smartphone. Quand les français passent 2h30 sur internet en moyenne chaque jour, 1h16 de ce temps est consacré à la consultation des réseaux sociaux. C’est donc un vecteur important de visibilité à ne pas négliger, tout autant que le référencement naturel !

Et il ne suffit pas de créer une page et de l’alimenter une fois de temps en temps. Rassembler et engager une communauté, cela se travaille au quotidien avec un planning éditorial, du temps dédié aux réponses aux commentaires et aux messages privés, parfois des concours pour travailler sa base client, etc.

5. Faire les relances de paniers perdus

Sur un site e-commerce, le taux de conversion représente la part des gens ayant acheté par rapport à ceux ayant visité le site. Mais tous les visiteurs qui n’ont pas acheté sont-ils vraiment des clients perdus ?

S’ils ont créé un compte sur le site et mis des produits au panier, votre solution e-commerce devrait avoir cette information. Vous pouvez alors relancer ces paniers, en envoyant un e-mail rappelant à l’internaute ses articles en attente. Vous pouvez même lui offrir une réduction pour l’inciter à l’achat !

6. Créer des visuels pour le slider d’accueil

L’agence qui a créé votre site e-commerce a réalisé un slider pour la page d’accueil, que vous n’avez jamais changé depuis ? Le bandeau défilant de votre page d’accueil est la première chose que vos internautes voient en arrivant sur le site, assurez-vous qu’il soit impactant ! N’hésitez pas à le changer au gré de vos nouveautés, vos promotions, la période de l’année…

Attention à ce que son graphisme soit cohérent avec la charte graphique du reste du site marchand. L’idéal est d’avoir un graphiste en interne qui pourra composer des visuels de qualité. Sinon, n’hésitez pas à externaliser cette partie. L’apparence d’un site e-commerce est primordiale pour convertir, ne la négligez pas !

7. Vérifier la compatibilité mobile du site e-commerce

Le mobile est devenu incontournable, indispensable. Il représente plus de 50% des connexions à internet. Un site e-commerce non compatible mobile risque de perdre de nombreuses visites et commandes ! Il est donc important d’inclure dans le budget de refonte ou de fonctionnement d’un site e-commerce la création d’une compatibilité mobile et son suivi (optimiser le temps de chargement et l’ergonomie par exemple).

8. Passer le site e-commerce en HTTPS

Google « impose » de plus en plus le HTTPS. Non pas forcément comme critère de référencement naturel, mais avant tout comme assurance de sécurité pour l’utilisateur. Cela se manifeste par des alertes dans les navigateurs, surtout sur Firefox et Chrome (qui représentent à eux deux 65% des parts de marché des navigateurs). En plus du cadenas rouge sur la barre d’adresse, sur Firefox est affichée une petite fenêtre lorsque l’internaute saisi des données dans un formulaire non sécurisé (de type connexion au site par exemple).

Ces mesures d’information des internautes sur la sécurité ou non d’un site vont aller en s’accroissant, et risquent d’impacter la fréquentation des sites non sécurisés. Les sites e-commerce qui ne sont pas en HTTPS ne peuvent pas non plus effectuer de campagnes Google Shopping. Prévoyez donc de passer rapidement votre boutique en ligne en HTTPS. Cela vous apportera également un petit bénéfice SEO !

9. Faire une catégorisation pertinente des produits

Des catégories de produits bien pensées et organisées permettent d’atteindre plusieurs objectifs :

  • Une facilité de navigation pour les internautes, pour trouver rapidement les produits recherchés,
  • Des catégories de produits répondant à des requêtes de recherche, et participant au référencement naturel.

Un catalogue mal organisé, ou avec des catégories regroupant des milliers de produits, risque de perdre l’internaute, le frustrer et lui faire quitter le site. L’organisation de votre catalogue produit est donc une réflexion stratégique poussée qu’il est indispensable que vous mettiez en place, et à laquelle vous consacrerez sûrement le plus de temps avant le lancement de votre site e-commerce.

10. Mettre en place une navigation à facettes efficace

En complément de catégories de produits bien triées, vous pouvez permettre aux internautes de faciliter encore davantage leur recherche de produits avec des filtres. Aussi appelée navigation à facettes, cette utilisation des filtres permet à l’internaute de restreindre un affichage de produits en fonction de différents critères. Le choix des filtres proposés aux internautes sera également important : couleur, taille, marque, tranche de prix, votre solution doit pouvoir intégrer ces paramètres afin de gérer ces filtres.

Également, d’un point de vue référencement naturel, il est déconseillé de permettre l’indexation de la plupart des pages générées par ces filtres, car cela provoque du contenu dupliqué. Certains filtres seront peut-être intéressants à référencer et optimiser, par exemple les marques, ou les tailles d’écran pour l’électronique. Mais l’idéal est que les tris les plus stratégiques (marque par exemple, ou modèle de téléphone) et répondant à des requêtes de recherche à fort potentiel de trafic, soient effectués sous forme de catégories de produits. Les filtres servent ensuite à simplifier la navigation des internautes qui savent ce qu’ils recherchent.

Profitez, vous aussi de l’opportunité qu’offre la croissance du ecommerce et développez votre chiffre d’affaires.

OASIS Commerce est une solution e-commerce pour créer une boutique en ligne performante. Vous souhaitez vous lancer dans l’aventure de la vente en ligne ? Essayez gratuitement OASIS Commerce ! Et soyez accompagné par nos 50 experts pour assurer la réussite de votre activité.

E-commerçants : 10 actions que vous oubliez souvent de faire
4.3 (86.67%) 3 vote[s]